Diagnostics

Imprimer cette fiche
 

Les professionnels de l’amélioration de l’habitat (Pact-Arim) posent des diagnostics, aident à monter les dossiers de financement et peuvent accompagner les travaux.

Des compétences techniques, juridiques et sociales indépendantes sont nécessaires pour mener à bien ces diagnostics et recommandations.

Chaque diagnostic demande l’accord du propriétaire et/ou des instances de copropriété. Une visite approfondie est obligatoire : lieux de l’habitation, espaces afférents à la propriété, co-propriété

Les étapes à franchir :

  1. Contacter le Pact-Arim le plus proche, soit par téléphone, soit par courrier
  2.  ?
  3. Prise en compte de la demande et mise en oeuvre par les professionnels du Pact-Arim
    1. Du diagnostic (Rendez-vous pour une visite du logement suivi de demandes de devis aux entreprises concernées)
    2. Du dossier financier (dossiers de demandes de financement auprès des organismes potentiels
  4. Accords des financeurs et Validation par la personne de son plan de financement (solde éventuel à régler, nouvelles recherches de financements...)
  5. Démarrage des travaux (avec accompagnement possible des professionnels du PACT-ARIM, en option)
  6. Visite de contrôle des travaux et des factures

Que comprend le dossier complet : documents administratifs et diagnostic technique

  • Informations préalable de la personne
    • adresse complète de l’habitation et de la résidence
    • situation de famille
    • statut d’occupation
    • revenus
    • type de handicap
    • réseau social
    • demande
  • identification du logement, de l’immeuble
    • description
    • relevé des points noirs
  • avis
    • programme d’intervention
    • mission complémentaire (ergothérapeute)
  • accompagnement des travaux (option)

Diagnostic = « Relevé des points noirs »

Les points noirs sont toute gène pour se déplacer, utiliser les différents espaces et équipements de la propriété ou copropriété, pouvant souvent être remédiés par des aménagements, notamment pour

  • les personnes à mobilité réduite (personnes âgées, mais aussi maman en poussette...)
  • les personnes en fauteuil roulant
  • les personnes déficientes sensorielles (auditive, visuelle)

Lieux inspectés et étudiés sont

  • espaces publics : accès, voie, place, trottoir
  • espaces extérieur au logement :
    • accès aux bâtiment : portail d’entrée, jardins, pelouses, cheminements jusqu’au hall d’entré, parking
    • accès aux espaces et locaux communs (garages, caves, local poubelle, local technique, loge...)
    • cage d’escalier, ascenseurs
    • équipement : système d’entrée, boîtes aux lettres, éclairage, revêtement de sol...)
  • état du bâti
  • espaces intérieur du logement :
    • circulations, éclairages
    • pièces par pièce : salles d’eau, cuisine, chambre, salle à manger...
    • équipement : cuisine, salle de bain...

Mise en ligne : octobre 2005
Dernière modification : octobre 2005