Les fauteuils monte-escaliers

Imprimer cette fiche
 
(JPG)
fauteuil monte-escalier

A mesure que l’on avance en âge, l’escalier intérieur devient une source de dangers grandissante. Lorsqu’il n’existe aucune possibilité de placer la chambre et le séjour au même niveau, un siège élévateur peut être une hypothèse à envisager.

Comment choisir ?

Commencez par comparer les offres des uns et des autres, en vous rendant dans un Centre d’information sur les aides techniques (Cicat) ou un salon spécialisé. Vous pouvez aussi commander la documentation des fournisseurs, qui font très souvent passer des publicités dans la presse pour les seniors (Notre Temps, Pleine Vie...). Le devis - impératif - ne peut être effectué qu’après une visite d’un technicien sur les lieux. Soyez très exigeant sur le service après-vente. Certaines sociétés n’en ont pas.

Les questions à se poser

-  L’escalier est-il suffisamment large ?
-  Le rail sera-t-il fixé sur les marches ou sur le mur ? (Attention à la solidité du mur !)
-  Le rail est-il escamotable en bas de l’escalier pour libérer le passage au besoin ?
-  Le siège est-il pivotant, afin que l’utilisateur puisse se lever sur le palier, et non sur les marches ?
-  Le siège est-il repliable, afin que les non-utilisateurs puissent passer facilement par l’escalier ?
-  Le siège est-il réglable en hauteur ?
-  Un dispositif de sécurité est-il prévu pour interdire l’arrêt si le siège est mal positionné ou arrêter l’appareil s’il rencontre un obstacle ?
-  Une ceinture de sécurité est-elle prévue ?
-  La commande est-elle transposable à gauche, si la personne est hémiplégique ?
-  Le siège est-il télécommandable ?
-  Le siège est-il bien stable sur le rail ?
-  Son utilisation est-elle simple ?
-  Comment est l’ergonomie des commandes ?

Combien ça coûte ?
A partir de 4 000 € pour un escalier droit, le double dès qu’il y a une courbe ou un palier.

Quelle prise en charge ?
Des aides sont possibles : Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat, aides de la Sécurité sociale et des mutuelles, des caisses de retraite, des collectivités locales, aides fiscales, prise en charge partielle au titre de l’APA...
L’ALGI peut également proposer des aides, dès lors que vous êtes titulaire d’une carte d’invalidité. Pour savoir de quelles aides vous pourriez bénéficier, renseignez-vous auprès du Pact Arim de votre département.
Pour connaître l’adresse du Pact Arim de votre département, rendez-vous sur notre Annuaire d’agevillage.comet choisissez le thème "A domicile".

Où voir ces équipements ?
Dans certains Cicat (Centre d’information et de conseil sur les aides techniques), dans les salons spécialisés ou chez les installateurs.

Pour consultez la liste des Cicat, rendez-vous sur l’Annuaire d’agevillage.com et choisissez le thème "Informations et conseils".

Pour trouver un revendeur près de chez vous, rendez-vous sur l’Annuaire d’agevillage.com et choisissez le thème "Matériel médical".


Mise en ligne : septembre 2005
Dernière modification : septembre 2005