Se déplacer autonome

Imprimer cette fiche
 

Comment conserver un minimum d’autonomie, si l’on ne peut se déplacer seul ? Plutôt que de risquer la chute ou de devoir faire appel en permanence à une tierce personne, il vaut mieux utiliser les aides techniques appropriées.

-  En premier lieu, il faut pouvoir se redresser, sortir du lit, ne serait-ce que pour passer du lit au fauteuil. Des solutions existent : barre de redressement, planches ou ceintures de transfert, lève-malades, etc. C’est ce que les spécialistes appellent les aides au transfert.

-  Une fois levé, il faut marcher. La première aide qui vient à l’esprit est la canne. Encore faut-il choisir le bon modèle. Traditionnelle ou anglaise : trouvez la bonne canne.

-  Quand la canne ne suffit pas, on peut prendre appui sur un déambulateur, officiellement nommé cadre de marche. Tout savoir sur les déambulateurs et autres rollators.

-  Et si les jambes ne portent plus, il y a encore le fauteuil roulant. Traditionnel ou électrique : ce qu’il faut savoir pour trouver le fauteuil roulant adapté à chaque cas.

-  Enfin, parce que les fauteuils ne montent pas encore les escaliers, il existe des dispositifs "monte-escaliers" avec en particulier les sièges élévateurs.


Mise en ligne : septembre 2005
Dernière modification : avril 2006