Les groupes de paroles

Imprimer cette fiche
 

Proposition de définition d’un groupe de soutien et de parole

« C’est un lieu animé par un professionnel de la relation d’aide qui donne un espace aux participants afin d’échanger sur des difficultés rencontrées dans une problématique. » (Pascal Serrano, formateur, psychothérapeute)

Les objectifs des groupes de parole

Les groupes de parole destinés à des personnes accompagnant un proche en difficulté, visent à :
-  tenir compte d’un appel à la reconnaissance des efforts qui sont faits, de la part d’aidants,
-  prendre en compte la souffrance éprouvée par ces personnes aidantes,
-  faciliter la mise en mots de leurs souffrances, de leurs difficultés,
-  aider les personnes concernées, à prendre des décisions et à faire des choix.

Le dispositif

Le groupe est la pièce maîtresse. L’écoute et la parole en sont les ressorts fondamentaux.

Le fonctionnement

Généralement, une participation à un groupe de parole se fait après un entretien individuel avec « l’animateur » du groupe. Le groupe fonctionne de manière ouverte, non contraignante : ses membres choisissent de se centrer sur une dynamique faite d’échanges. Il se réunit selon des durées et fréquences variables, si possible dans un lieu « neutre », sous la conduite de professionnels spécialisés (dans la relation d’aide, la dynamique de groupe (psychologue, psychanalyste...) et extérieurs au fonctionnement des services et établissements.

Les effets attendus

Echanges de paroles et d’expériences deviennent sources d’un savoir, favorisent une dynamique solidaire et peuvent offrir pour les membres du groupe, un espace de référence.

L’exemple du groupe de parole « Ouï-dire »

Dans le cadre d’un dispositif regroupant deux mutuelles et un service de soins infirmiers à domicile, des professionnels de l’association OUÏ-DIRE (un psychanalyste et une psychologue) agissant en binôme, conduisent depuis 2002, des groupes de parole ouverts à des personnes impliquées, investies dans l’accompagnement d’un proche (conjoint, parent, ami) en situation de dépendance.
L’objectif de ce dispositif dont la pièce maîtresse est le groupe, est de permettre de :
-  mettre en mots des difficultés et des souffrances vécues,
-  prendre du recul pour mieux se situer et favoriser d’éventuelles prises de décision,
-  pratiquer une solidarité entre personnes aidantes.

Les personnes qui participent aux groupes de parole, sont reçues préalablement en entretien individuel par un des deux professionnels. Les réunions du groupe de parole se déroulent au rythme d’une session (2H) toutes les trois semaines.

Pour plus d’informations : Daniel Koslowski ou Bénédicte Marcotte Téléphone : 01 42 78 05 29


ATTENTION !

Il importe de distinguer :
-  Les groupes de soutien et de parole destinés à un certain public et « animés » par des spécialistes (cf.exemple ci-dessus).
-  Les groupes de parole autogérés, les cercles de parole dans lesquels un « modérateur » est nommé, chargé de faire respecter des règles de fonctionnement.
L’exemple du Cercle des familles d’Ages et Vie
-  Les groupes de supervision, les réunions de synthèse, groupes centrés sur les pratiques professionnelles, s’adressant à des professionnels, conduits par des spécialistes extérieurs aux services/institutions.
L’exemple d’un groupe de soutien : l’expérience analysée par la Fondation Médéric Alzheimer


Mise en ligne : septembre 2005
Dernière modification : février 2008