Les réseaux de santé et les GCSMS

Imprimer cette fiche
 

Les réseaux de santé

Les réseaux de santé (ancien réseaux de soins) ont pour objet de favoriser l’accès aux soins, la coordination, la continuité ou l’interdisciplinarité des prises en charge sanitaires, notamment de celles qui sont spécifiques à certaines populations, pathologies ou activités sanitaires. Ils assurent une prise en charge adaptée aux besoins de la personne tant sur le plan de l’éducation à la santé, de la prévention, du diagnostic que des soins. Ils peuvent participer à des actions de santé publique. Ils procèdent à des actions d’évaluation afin de garantir la qualité de leurs services et prestations.

Ils sont constitués entre les professionnels de santé libéraux, les médecins du travail, des établissements de santé, des groupements de coopération sanitaire, des centres de santé, des institutions sociales ou médico-sociales et des organisations à vocation sanitaire ou sociale, ainsi qu’avec des représentants des usagers.

Le réseau constitue, à un moment donné, sur un territoire donné, la réponse organisée d’un ensemble de professionnels et de structures, à un ou des problèmes de santé précis, prenant en compte les besoins des individus et les possibilités de la communauté. Lorsqu’une personne rencontre un professionnel de santé travaillant en réseau, celui-ci peut faire appel aux conseils et aux connaissances des autres membres du réseau. Cet échange permettra d’apporter une réponse globale au problème de santé de la personne. Il peut s’agir en effet d’une intrication de problèmes médicaux et sociaux qui demande la coordination de professionnels de la médecine et du social. Une pathologie complexe peut aussi nécessiter l’intervention de plusieurs professionnels sur l’itinéraire " santé " de la personne. La confédération nationale des réseaux de santé dégage quatre groupes de réseaux :
-   Les Réseaux d’établissements (ville-hôpital)
-   Les Réseaux ville-hôpital monothématiques (VIH, cancer, hépatite C, ...)
-   Les Réseaux de santé de proximité (médico-sociaux)
-   Les Réseaux de soins (expérimentaux)

En savoir plus :
-  Exemple du réseau de soins palliatifs RESPECTE à Lesnevennes 29 : www.respecte.org


Les Groupements de Coopération sociale et médico-sociale

Cette nouvelle forme juridique favorise les coopérations entre des établissements et services relevant des champs sanitaire, social et médico-social pour valoriser une prise en charge globale d’une personne dépendante ou malade.

Le décret du 6 avril 2006, relatif aux groupements assurant la coordination des interventions en matière d’action sociale et médico-sociale apporte des précisions quant aux missions des GCSMS :
-  exercer ensemble des activités dans les domaines de l’action sociale ou médico-sociale ;
-  créer et gérer des équipements ou des services d’intérêt commun ou des systèmes d’information nécessaires à leurs activités ;
-  faciliter ou encourager les actions concourant à l’amélioration de l’évaluation de l’activité de leurs membres et de la qualité de leurs prestations ;
-  définir ou proposer des actions de formation.

A ces missions s’ajoutent les missions spécifiques des groupements de coopération sociale et médico-sociale à savoir :
-  permettre les interventions communes des professionnels des secteurs sociaux, médico-sociaux et sanitaires, des professionnels salariés du groupement ainsi que des professionnels associés par convention ;
-  être autorisé, à la demande des membres, à exercer directement les missions et prestations des établissements et services sociaux et médico-sociaux et à assurer directement, à la demande de l’un ou plusieurs de ses membres, l’exploitation de l’autorisation ;
-  procéder aux fusions et regroupements d’établissements et services sociaux et médico-sociaux et des établissements de santé.

La circulaire du 18 mai 2006 précise les objectifs des GCSMS : la globalité, la continuité et l’individualisation des réponses sont un enjeu majeur pour lequel le groupement de coopération constitue un « outil » dimensionné et pertinent car il peut permettre de réaliser des prises en charge rassemblant des publics différents mais ayant des besoins communs.


Mise en ligne : septembre 2005
Dernière modification : février 2008