L’ergothérapeute

Imprimer cette fiche
 

L’ergothérapeute (Bac + 3) contribue au traitement des troubles et des handicaps de nature psychique, physique ou intellectuelle. L’ergothérapie sollicite les fonctions déficitaires et les capacités résiduelles des personnes traitées pour leur permettre de maintenir, récupérer ou acquérir la meilleure autonomie individuelle possible. Après avoir examiné la personne, l’ergothérapeute propose les solutions techniques nécessaires : aménagement du mobilier, communication, habillage, hygiène... Il travaille dans trois domaines d’activité professionnelle : la rééducation fonctionnelle ; la psychiatrie de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte, ainsi que la géronto-psychiatrie et la réadaptation sociale ; les conseils en aménagement, en aides techniques et les expertises.

Il exerce en établissement spécialisé, services d’aide et de soin, en cabinet libéral.

En savoir plus :
-  www.sante.gouv.fr - rubrique emploi
-  ANFE : association nationale française des ergothérapeutes


Point de vue de Pierre Behar ergothérapeute devenu directeur de l’APAF de Marseille

« J’aimerai dans mon association intégrer les compétences d’un ergothérapeute, lors de l’évaluation des situations, pour bénéficier de sa vision globale de l’individu dans son environnement.

Autour de la préparation des repas par exemple, une personne ayant des limitations articulaires, motrices, n’a pas forcément besoin d’une aide à domicile, qui fait à sa place. Un équipement adapté, l’acquisition d’aides techniques pourrait lui permettre de garder la maîtrise de ce qu’elle veut faire.

Pour les personnes handicapées, on nosu demande souvent qu’un professionnel passe la nuit, pour l’aider à se tourner... mais une analyse multidimensionnelle de la situation pourrait permettre aussi l’acquisition d’un lève-malade plus confortable pour la personne aidée, son entourage.

A Marseille nous faisons appel au CREDAT (centre d’essai et de documentation sur les aides techniques), à l’ESVAD (équipe spécialisée pour une vie autonome à domicile) de l’APF pour les personnes handicapées, et aux ergothérapeutes libéraux. »


Mise en ligne : septembre 2005
Dernière modification : novembre 2005