Professionnel en charge de l’évaluation des situations individuelles

Imprimer cette fiche
 

L’accord collectif du 29 mars 2002 relatif aux emplois et rémunérations définit les finalités du métier de chargé d’évaluation et de suivi social ainsi que ces principales activités.

Le chargé d’évaluation et de suivi social :
-  Aide les individus, familles et groupes à résoudre les problèmes de leur vie quotidienne ;
-  Contribue à la prévention de l’exclusion sociale sous toutes ses formes.

Ses principales activités sont :
-  Evaluer les besoins de la personne ;
-  Formaliser l’action qui sera mise en œuvre
-  Elaborer et négocier un projet d’intervention avec la personne ou son représentant pour trouver la prestation interne ou externe répondant aux besoins exprimés ou non ;
-  Evaluer régulièrement l’intervention ou l’aide technique mise en œuvre.

Recommandations/Conseil UNA

UNA travaille depuis de nombreuses années sur la thématique de l’évaluation des situations individuelles et met à disposition du réseau divers outils pour accompagner les professionnels dans cette démarche (la démarche DESIR et l’outil dans sa version informatisée, le R pour réponse).

A partir de l’accord du 29 mars 2002, UNA propose d’approfondir cette « fonction évaluation ».

Description des activités :

1. Evaluer les situations individuelles
-  Evaluer la situation ou réaliser le diagnostic de la situation individuelle

  • Evaluer la situation individuelle de l’usager sur la base d’un entretien à son domicile ;
  • Formaliser une synthèse de la situation individuelle de l’usager ;
  • Prendre éventuellement contact avec l’entourage, les professionnels et organismes impliqués dans sa prise en charge.

-  Evaluer l’évolution des besoins et l’adéquation du projet d’intervention

  • Réévaluer annuellement et autant de fois que nécessaire l’adéquation du projet d’intervention aux besoins de l’usager ;
  • Ajuster le projet d’intervention le cas échéant.

-  Réaliser un bilan de fin d’intervention (obligatoire dans le cadre d’un accompagnement familiale pris en charge par la CAF)

  • Evaluer la situation individuelle de l’usager et compare les résultats obtenus aux objectifs préalablement identifiés dans le projet d’intervention.

2. Elaborer et négocier le projet d’intervention avec l’usager ou son représentant légal, le cas échéant
-  Elaborer des préconisations sur la base des informations recueillies lors de l’évaluation et des réponses existantes sur le territoire ;
-  Proposer des actions à mener en priorités en fonction des besoins et attentes de la personne ;
-  Valider avec les différents acteurs impliqués la pertinence des actions à mener ;
-  Formaliser et négocier la réalisation du projet d’intervention avec la personne et son entourage.

3. Transmettre et expliquer le projet d’intervention aux services et professionnels concernés
-  Communiquer la synthèse de la situation individuelle de l’usager et transmettre le projet d’intervention élaboré au professionnel chargé de mettre en œuvre le projet d’intervention (généralement le responsable de secteur de la structure) ;
-  Expliquer le projet d’intervention au professionnel chargé de le mettre en œuvre.

4. Délivrer une information claire et pertinente à l’usager et son entourage afin de lui offrir un choix éclairé
-  Présenter le secteur de l’aide, de l’accompagnement, des soins, et des services à domicile ;
-  Informer l’usager des prestations existantes et des modalités d’accès ;
-  Informer l’usager des avantages et inconvénients des modes prestataire et mandataire ;
-  Informer l’usager de ses droits et des contraintes du service ;
-  Délivrer une information pertinente sur les dispositifs existants au regard de sa situation individuelle.

5. Tenir à jour un dossier
-  Formaliser et intègrer les données recueillies lors de l’évaluation, les évaluations de suivi, le bilan de fin d’intervention, le projet d’intervention et ses ajustements dans un « dossier » ;
-  Renseigner les documents à envoyer aux organismes de prise en charge ;
-  Renseigner les tableaux de bords relatifs aux données de l’activité (rapport d’activité...).

Conditions d’accès, compétences et connaissance requises :

Conditions d’accès, titulaire du diplôme d’état :
-  D’Assistant Social
-  De Conseiller en Economie Social et Familiale
-  D’Educateur Spécialisé
-  D’Educateur de Jeunes Enfants
-  De Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale avec une expérience professionnelle d’au moins 5 ans, complétée par une formation adaptée
-  Dans le cadre d’une VAE avec une expérience professionnelle d’au moins 5ans Les compétences nécessaires acquises par la formation initiale, la formation ou l’expérience professionnelle, allient connaissances théoriques et pratiques de processus avancés.

Compétences requises
-  Analyse et diagnostic
-  Esprit de synthèse et bonne expression écrite
-  Sens de la négociation
-  Ecoute

Connaissances requises ,bonne connaissance :
-  Du secteur de l’aide et des soins à domicile ;
-  De l’ensemble des registres de réponses (secteurs médico-social et sanitaire globalement) ;
-  Des prestations et de leurs conditions d’accès ;
-  Du public des personnes fragilisées et de leurs besoins (personnes âgées, personnes handicapées, personnes malades, familles en difficultés) ;
-  Du maniement des outils d’évaluation (démarche DESIR) et d’éligibilité (grille AGGIR, Indice de Karnofsky,...)

Lieu d’intervention :

Le professionnel en charge de l’évaluation des situations réalise des visites aux domiciles des personnes. Il intervient dans le cadre d’une plateforme d’évaluation spécifiquement dédiée à cette fonction ou pour le compte d’un service d’aide, de soins ou d’accompagnement à domicile.


Mise en ligne : février 2008
Dernière modification : février 2008