L’infirmier et l’infirmier coordinateur

Imprimer cette fiche
 

L’infirmier diplômé d’Etat (IDE)

L’infirmier intervient pour effectuer l’analyse, l’organisation, la réalisation de soins infirmiers prescrits par le médecin et leur évaluation, la contribution au recueil de données cliniques et épidémiologiques et la participation à des actions de prévention, de dépistage, de formation et d’éducation à la santé. Les soins infirmiers, préventifs, curatifs ou palliatifs, intègrent qualité technique et qualité des relations avec le malade.

Les soins infirmiers ont pour objet, dans le respect des droits de la personne (Code la Santé Publique art. R4311-1 & 2) :
-  de protéger, maintenir, restaurer et promouvoir la santé physique et mentale des personnes ou l’autonomie de leurs fonctions vitales physiques et psychiques en vue de favoriser leur maintien, leur insertion ou leur réinsertion dans leur cadre de vie familial ou social ;
-  de concourir à la mise en place de méthodes et au recueil des informations utiles aux autres professionnels, et notamment aux médecins pour poser leur diagnostic et évaluer l’effet de leurs prescriptions ;
-  de participer à l’évaluation du degré de dépendance des personnes ;
-  de contribuer à la mise en œuvre des traitements en participant à la surveillance clinique et à l’application des prescriptions médicales contenues, le cas échéant, dans des protocoles établis à l’initiative du ou des médecins prescripteurs ;
-  de participer à la prévention, à l’évaluation et au soulagement de la douleur et de la détresse physique et psychique des personnes, particulièrement en fin de vie au moyen des soins palliatifs, et d’accompagner, en tant que de besoin, leur entourage.

Relèvent du rôle propre de l’infirmier les soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser un manque ou une diminution d’autonomie d’une personne. Dans ce cadre, l’infirmier a compétence pour prendre les initiatives et accomplir les soins qu’il juge nécessaires. Il identifie les besoins de la personne, pose un diagnostic infirmier, formule des objectifs de soins, met en œuvre les actions appropriées et les évalue. Il peut élaborer, avec la participation des membres de l’équipe soignante, des protocoles de soins infirmiers relevant de son initiative. Il est chargé de la conception, de l’utilisation et de la gestion du dossier de soins infirmiers.

L’arrêté du 13 avril 2007 autorise les infirmiers à prescrire certains dispositifs médicaux (liste fixé par arrêté), permettant à leurs patients de ne pas être obligés de retourner consulter systématiquement leur médecin traitant.

Dans l’ensemble de ces activités, les infirmiers sont soumis au respect des règles professionnelles et notamment du secret professionnel.

Ils exercent leur activité en relation avec les autres professionnels du secteur de la santé, du secteur social et médico-social et du secteur éducatif.

Les infirmiers exercent leur activité sous les modes suivants :
-  salarié, dans les établissements d’hospitalisation publics ou privés, les centres de soins, les structures pour personnes âgées, les dispensaires, les services de soins à domicile, les centres médico-sociaux, les établissements scolaires, les entreprises, le milieu carcéral.
-  en exercice libéral : dans ce cas pour être conventionné par l’assurance-maladie, il faut justifier d’un nombre d’années de pratique professionnelle en soins généraux, de trois ans en règle générale.

L’infirmier coordinateur

L’infirmier coordinateur exerce dans un Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) ou dans un Service Polyvalent d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD).

Les fonctions de l’infirmier coordonnateur, définies dans le décret n°2004-613 du 25 juin 2004 relatif aux conditions techniques d’organisation et de fonctionnement des services de soins infirmiers à domicile, des services d’aide et d’accompagnement à domicile et des services polyvalent d’aide et de soins à domicile, comprennent :

Les activités de coordination du fonctionnement interne du service :
-  l’accueil des personnes et de leur entourage ;
-  l’évaluation des besoins de soins de ces personnes au moyen de visites à leur domicile, afin d’élaborer et de mettre en œuvre les projets individualisés de soins ;
-  la coordination des professionnels
L’infirmier coordinateur organise, évalue et réajuste les soins auprès des personnes prises en charge en fonction de l’évaluation de la situation individuelle et de la démarche de soins. Il est le garant de la continuité de la prise en charge de la personne. Il répartit et coordonne les soins entre les intervenants professionnels salariés du SSIAD (aide-soignant, AMP, infirmier, psychologue, ergothérapeute) et les infirmiers libéraux et pédicure-podologues ayant passé convention avec le service. Il s’assure de la transmission interne des informations notamment par le biais du dossier de soins infirmier ainsi qu’en animant des réunions. Il assure une mission de prévention et d’éducation à la santé auprès de la personne et de son entourage (régimes alimentaires, prises médicamenteuses, hygiène de vie...).
-  les activités d’administration et de gestion du service ;
A titre d’exemple, l’infirmier coordinateur organise et planifie le travail de l’équipe. Il recrute des professionnels en collaboration avec la direction et encadre les stagiaires (infirmiers et aides-soignants). Il suit l’activité du service et vérifie en particulier les actes paramédicaux. Il établit un rapport d’activité.
-  la participation du service aux activités conduites par le CLIC (centre local d’information et de coordination) et les MDPH (maison départementale des personnes handicapées).
-  les activités de coordination du service avec les établissements et services sociaux et médico-sociaux, les établissements de santé et les professionnels de santé libéraux concernés, notamment en participant, aux formules de coopération sociale et médico-sociale , aux formules de coopération sanitaire, aux réseaux de santé.
-  des activités de soins au domicile auprès des usagers du service, en tant que de besoin.
Ces activités de soins sont alors celles de l’infirmier décrites précédemment.

En savoir plus :

-  guide méthodologique de l’ANAES

-  www.sante.gouv.fr - rubrique emploi


Point de Vue de Regis Courmont, responsable des infirmiers coordinateurs du SSIAD « La vie à domicile » à PARIS

"Je suis cadre infirmier et ai pris la responsabilité du service de soins à domicile de l’association La vie à domicile dans le 16ème arrondissement de Paris.

Ce SSIAD (Service de soins infirmiers) est adossé à un SAD (service d’aide à domicile) : nous proposons donc plusieurs niveaux de services à domicile : de l’aide aux soins. Notre service est demandé par les travailleurs sociaux, les familles, les médecins traitants. Il propose 215 places de SSIAD. En collaboration avec le service d’aide à domicile, nous évaluons conjointement la situation de la personne, ses besoins et élaborons son projet d’aide et de soins.

Coordonner un service de soins infirmier à domicile demande de gérer l’activité et l’équipe le personnel soignant : infirmièr(e)s coordinateurs(trices), infirmières et aides soignantes.

Le coeur de mon activité est la gestion des ressources humaines face à la mobilité importante du personnel soignant : recrutement, élaboration des plannings et gestion des remplacements (congès, abscences, formations...) et la gestion de l’activité.

Nous collaborons entre équipes pluridisciplinaires : Service d’aide à domicile + SSIAD + ergothérapeute autour de réunions communes, parfois au domicile de la personne aidée, des dossiers des personnes aidées que nous rendons accessibles à tous et au sein de formations communes. Nous organisons aussi des groupes de paroles conjoints et réguliers.

La difficulté majeure de mon métier est la fidélisation de personnels compétents et investis. J’aimerai que notre profession sache faire connaître la réalité de nos métiers qui dépasse l’image encore vieillotte ("petits boulots, routiniers...") etla misérabilité.

La qualité et la variété de nos interventions, les démarches qualité justement, la richesse du travail en réseau, les actions de formation, les carrières possibles... sont vraiment à faire connaître."


Mise en ligne : septembre 2006
Dernière modification : février 2008